Christophe Edimo


Christophe N. EDIMO existe-t-il ? Difficile à dire… Saint-Christophe n’a jamais existé selon des sources sûres… Et Edimo signifie « fantôme » dans une langue camerounaise. Résultat, une perplexité constante et un état maniaco – dépressif permanent. En phase maniaque, EDIMO sort du centre éducatif fermé où il travaille pour écrire des scénarios de bd qu’il envoie aux juges des enfants, tandis que les éditeurs de bd lisent ses rapports éducatifs…
Parfois le hasard met un peu d’ordre dans tout ça, alors une rencontre avec un dessinateur a lieu, et hop ! paraît une bd. L’espoir d’Edimo est de rencontrer la star Belge de naissance et Française d’adoption qui a chanté « Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir », et de lui poser la question qui l’angoisse : la star parle-t-elle du café abyssal d’Abyssinie, de la profondeur d’une nuit pas câline, ou alors de la vie insondable d’Edimo ? En attendant Edimo va au restaurant déguster son animal préféré, le canard.