Le monde Rose

Sylvie Doumet - Stéphan Plottès



Pagination > 120 pages
Format fermé > 21 cm x 21 cm
Impression intérieur > n&b
Papier intérieur > offset mat 140 g
Impression couverture > bichromie
Papier couverture > symbol card 300 g
Pelliculage couverture > mat
Façonnage > broché avec rabats
Sortie > juin 2010
Isbn > 978-2-35419-038-5
Prix > 16 euros

Dans la tête de Rose, Lily Rose Penrose, il fait noir. Son visage ne trahit aucune émotion, comme si les situations le faisaient pour elle. Pourtant d’elle se dégagent diverses impressions : le silence, la tension, l’exclusion, la mélancolie. Au commencement du livre Rose a 43 ans, elle ne cherche aucune réponse à rien. On ne sait pas ce qu’elle cache sous ses airs de dure. A la fin du livre elle a 7 ans, elle est coincée dans un évènement, là bas, tout au fond de son enfance. Entre les deux une vie, la vie d’une fille changée en fantôme par des adultes violents et indifférents. Rose a un problème avec son passé qui ne passe pas, avec son enfance qu’elle ne digère pas, qui reste comme une écharde dans sa chair, elle a un problème avec ce dont elle se souvient de ses parents, avec ce dont elle ne se souvient pas, du coup elle a un problème avec son présent dans lequel elle n’arrive jamais bien à se situer et un problème avec les hommes, avec l’amour, avec la vie à vivre. La frontière entre espace intérieur et espace extérieur a été piétinée mais elle n’en fait pas un drame Rose, elle ne dit rien c’est tout. Parce que plus que tout Rose a un problème avec la parole, quand on ne la libère pas c’est soi-même qu’on emprisonne à vie.