Les petites marées

Séverine Vidal - Mathieu Bertrand

MONA




Pagination > 60 pages
Format fermé > 21 cm x 21 cm
Impression intérieur > quadri
Papier intérieur > arcoset 140 g
Impression couverture > bichromie
Papier couverture > symbol card 300 g
Pelliculage couverture > mat
Façonnage > broché avec rabats
Sortie > octobre 2014
Isbn > 978-2-35419-065-1
Prix > 14 euros

A l'occasion de l'enterrement de sa grand-mère Suzanne à laquelle elle était très attachée, Mona revient à Saint-Malo.
Plus jeune, elle y a passé toutes ses vacances, aux côtés de Gaël, son amour d'enfance. Il l'a quittée, elle a beaucoup souffert. Ils se revoient après des mois sans nouvelles.
Soutenir son père, trier les affaires, renouer avec Gaël, pleurer, se souvenir, grandir, digérer la révélation de l'homosexualité de Gaël : voilà le programme chargé de l'été des 16 ans de Mona.

Journal de Mona
" Ça sera sûrement pas les grandes marées, je serai loin des tempêtes, mais au moins, ça sera doux. Je me trouverai un copain qui ne change pas d'avis, et accessoirement d'amoureuse, tous les deux mois. Un type solide et droit dans ses bottes de pluie. Un amour calme. Un truc qui ne déborde pas. Un ruisseau. Voilà les deux gros projets que j'ai pour l'année qui vient : trouver un ruisseau et finir d'oublier Gaël.

" Comme d’habitude, je ne suis pas assez couverte ; j’en tremble tellement j’ai rien sur le dos. J’ai mis un petit pull de rien. Elle aurait dit : « tu vas attraper la mort ».
Moi, j’aurais haussé les épaules et voilà. Trop tard, maintenant elle est morte. J’en tremble tellement elle est morte ".

Prix et sélection pour Mona :
Sélection pour le Prix Bulles de Marseille 2016
Coup de coeur au Festival d'Aurillac 2016
Sélection Festival BD d'Alger 2015 (catégorie jeunesse)


Les petites marées

Séverine Vidal - Israel Parada

JULES


Couverture-Jules_bleue 285C-site



Pagination > 72 pages
Format fermé > 21 cm x 21 cm
Impression intérieur > bichromie
Papier intérieur > arcoset 140 g
Impression couverture > bichromie
Papier couverture > symbol card 300 g
Pelliculage couverture > mat
Façonnage > broché avec rabats
Sortie > 6 octobre 2016
Isbn > 978-2-35419-090-3
Prix > 14 euros

Ile de Groix (Morbihan), un été, pendant les vacances scolaires.
Jules, 15 ans, ado, pas vraiment heureux de passer ses vacances d’été avec ses parents sur la petite île de Groix, dans le Morbihan, traîne la patte et s’isole.
Ses parents, Lise et Pierre, essayent de maintenir leur « bateau » à flots...
tandis que Nathalie, la propriétaire des chambres d'hôtes qu'ils ont louées, voit sa vie bouleversée par l’accident de son jeune fils César, 14 ans. Brûlé au 3è degré, César est dans le coma en attente d’une opération de greffe de peau. Héloïse, 16 ans est en pension à Lorient pendant l'année et revient sur l'île le week- end et durant les vacances. Elle a du mal à accepter l'accident de son petit frère. Elle n’arrive pas à lui rendre visite à l’hôpital et à affronter sa peur de le voir, brûlé.
C’est dans ce contexte que Jules, citadin, skateur, replié sur lui-même, enclin à la solitude, commence ses vacances d’été sur l’île bretonne.
Après quelques jours d’ennui, il va peu à peu se rapprocher d’Héloïse et s’ouvrir.
Il lui apprend le skate, elle lui apprend la légèreté.
Un jour, Jules et Héloïse décident d'aller au cinéma à Lorient. Après la séance, Jules veut poursuivre ce moment de grâce, de liberté. Il improvise un pique nique au chantier naval, huîtres sous la pluie... puis à la nuit tombée, il entraîne Héloïse vers l'hôpital. Il l'accompagne jusqu'à la chambre de César, l’aide à affronter sa peur, de voir enfin, son petit frère avec ses bandages et ses tuyaux.
Après, plus tard, cachés dans un bateau en réparation, Jules et Héloïse vivent leur première expérience sexuelle.
De retour sur l'île, Jules s'implique de plus en plus dans la vie de cette famille qui n'est pas la sienne, tout en observant ses parents se déchirer doucement.
 Au moment du départ, il fait le choix de rester une semaine de plus sur l'île, près d'Héloïse.
Il plonge la tête première, dans sa vie à lui.


Les petites marées

Séverine Vidal - Victor L.Pinel

ROSE


Couverture-ROSE_3005c-site



Pagination > 84 pages
Format fermé > 21 cm x 21 cm
Impression intérieur > bichromie
Papier intérieur > arcoset 140 g
Impression couverture > bichromie
Papier couverture > symbol card 300 g
Pelliculage couverture > mat
Façonnage > broché avec rabats
Sortie > 6 octobre 2016
Isbn > 978-2-35419-089-7
Prix > 16 euros

" Maman est folle. Je crois que je le sais depuis toujours. ça ne m'a jamais fait peur ou honte ou quoi que ce soit de ce style. Elle est folle, démente, tarée, ouf, guedin, crazy, dingue, dingo, à la ramasse, psycho-quelque chose, tout ce que vous voulez. C'est pour cela que je suis partie, pour remettre un peu d'ordre dans ma tête ".

La mère de Rose a des troubles psychiques graves. Toutes les deux ont une relation forte, Rose devenant de plus en plus l'adulte de la famille. Sa rencontre avec Tristan et ses amis, Vampire, Fredo, Matthieu et Marie l'aidera à prendre doucement son envol. Elle décide de les accompagner pour un demi-tour du monde en voilier. Pour une fois, elle pense à elle. Sur ce bateau, à chaque escale, elle écrit une carte postale à sa mère. Elle se rappelle, raconte son enfance avec cette maman un peu folle... A bord, Vampire se rapproche d'elle...

Rose est le troisième volet de la collection " Les petites marées ". Séverine Vidal adapte ici son roman " Lâcher sa main " publié en 2011 chez Grasset-Jeunesse.

" Pendant l'écriture de ce roman, les images étaient déjà là. Je ne dessine pas. Mais, dans ma tête, un film se tournait, des personnages prenaient corps. Il était naturel d'imaginer une adaptation en BD. Les images d'un voyage en mer et sur les canaux me revenaient. Les souvenirs fidèles ou recréés avec le temps devenaient le décor mouvant de cette histoire." Mona ", le personnage du tome 1 de la collection Les Petites marées, existait déjà. J'ai vu un lien entre leurs histoires qui se jouent autour de la transmission, de l'héritage, de la recherche de l'autonomie. Elles finiront sans doute par se rencontrer."