Il est mort le poète

Marcus Malte - Vincent Gravé



Pagination > 144 pages
Format fermé > 17 X 24
Impression intérieur > n&b
Papier intérieur > munken lynx 130 g
Impression couverture > quadrichromie
Papier couverture > carte 300 g
Pelliculage couverture > mat
Façonnage > broché
Sortie > mars 2014
ISBN > 978-2-35419-069-9
Prix 10 ans > 10 euros

Antoine Simiac, surnommé "le poète ", est un jeune et charismatique leader d'un parti de gauche. Son ascension vers les sommets de l'état est fulgurante. Mais quelques mois avant l'élection présidentielle, qu'il avait toutes les chances de remporter, Simiac est assassiné. Son meurtrier, François Mastrado, est arrêté et écroué. Cependant, doutes et questions subsistent : cet homme a-t-il vraiment agi seul et de son plein gré ? L'a t-on manipulé ? Qui avait réellement intérêt à  éliminer le poète de la course au pouvoir ? Lorsque, dix-sept années plus tard, l'assassin sort de prison, l'heure est peut-être venue d'obtenir des réponses et de solder les comptes...

Quelques mois avant les élections présidentielles, Antoine Simiac, jeune et charismatique leader d’un parti de gauche, est assassiné. Dix-sept ans plus tard, François Mastrado, l’assassin du poète, bénéficie d’une libération conditionnelle. À la sortie de la prison, une jeune femme l’accoste. Elle se prénomme Zoé et prétend être sa fille. Certains détails mentionnés font que Mastrado la croit. Tous deux apprennent peu à peu à se connaître et à s’apprécier. François Mastrado n’aspire désormais qu’à une vie tranquille. Il s’attache chaque jour davantage à sa « toute nouvelle fille », d’autant qu’il est conscient de n’avoir plus qu’elle en ce monde. Mais au fil des semaines, Zoé se montre de plus en plus curieuse du passé de son père, notamment en ce qui concerne les circonstances de l’assassinat d’Antoine Simiac.
Adaptation du roman de Marcus Malte "Il est mort le poète" (éditions La tengo, 2011). Initialement créé pour être une pièce de théâtre radiophonique pour France Culture, "Il est mort le poète" est aujourd'hui adapté en bandes dessinées. Vincent Gravé auteur des précédents romans graphiques Fausse route et Petites coupures (Prix Cognac one-shot 2009) scénarisés par le romancierJoseph Incardona, retrouve ses pinceaux, brosses, encre de chine et gouache blanche et donne toute son ampleur au texte noir et satyrique de Marcus Malte.