Nerrivik

Thierry Lamy - Ana Rousse



Pagination > 80 pages
Format fermé > 17 X 24
Impression intérieur > n&b
Papier intérieur > offset mat
Impression couverture > quadrichromie
Papier couverture > carte 275 g
Pelliculage couverture > mat
Façonnage > broché avec rabats
Sortie > octobre 2009
ISBN > 978-2-35419-030-9
Prix > 13 euros

La Légende de Nerrivik, Déesse des Eaux Glacées est la libre adaptation d'un des mythes les plus importants du peuple Inuit. Elle raconte le destin de Nerrivik, une belle jeune fille amoureuse de Siarnaq, un piètre chasseur. Anautalik, le père de Nerrivik s'oppose à cette union et lui choisit comme époux Quaqulluk, maître des oiseaux. En échange de belles promesses, Qaqulluk emmène Nerrivik sur l'île où il vit.

Aya-ya-aya-ya… Les iglous sont des mondes, de rondes petites chaleurs apaisantes qui maintiennent les esprits suspendus entre éveil et songes. Au delà des murs froids, le blizzard lutte avec les ombres. La banquise danse au gré d'une houle invisible et mystérieuse, tandis que sous le ciel polaire, les montagnes de glace se brisent dans un craquement douloureux... Aya-ya-aya-ya… Alors, glissant ses mots sous la surface d'une de ces petites chaleurs rondes et apaisantes, la vieille femme chante... Elle chante et raconte... Aya-ya-aya-ya… Elle raconte l'histoire de Nerrivik, la jeune fille qui ne voulait pas se marier. Et qui après de sombres épreuves, devint une déesse... La Déesse des Eaux Glacées !
Alors que le réchauffement climatique et l’approche du centenaire de la conquête du Pôle par Peary (1909) mettent en avant les régions polaires arctiques, les ethnies qui les peuplent depuis des millénaires semblent largement occultées. Disséminés entre l’Alaska, le Canada et le Groenland, les Inuit sont pourtant en partie l’âme humaine de ces territoires glacés. Nerrivik qui selon les régions et les groupes est connue sous le nom de Sedna ou Nuliajuk est l’héroïne de plusieurs mythes à la fois durs et cruels, mais non dépourvus de poésie. À travers cette adaptation, nous avons tenté de restituer l’esprit, la magie, l’imaginaire et la culture de ces hommes du Pôle. Tout d’abord en nous inscrivant délibérément dans le registre du conte par une narration hors-texte de premier plan. À l’instar de la tradition orale des Inuit, la légende de Nerrivik est rapportée par un narrateur, en l'occurrence, un chaman que le lecteur découvre à la fin de l’album. Cet épilogue met en perspective la légende tout en tissant un pont entre mythe et réalité. De plus, s’appuyant sur un graphisme stylisé qui n’est pas sans rappeler l’art inuit, notre adaptation a la volonté de conjuguer texte et image en vue d’offrir une forme narrative légèrement différente de la grammaire BD classique.


Revue de presse et interview