Rashômon - Otomi

mkdeville - Philippe Nicloux

Rashômon



Pagination > 144 pages
Format fermé > 17 X 24
Impression intérieur > n&b
Papier intérieur > munken lynx 130 g
Impression couverture > quadrichromie
Papier couverture > carte 300 g
Pelliculage couverture > mat
Façonnage > broché avec rabats
Sortie > juillet 2008
ISBN > 978-2-35419-015-6
Prix 10 ans > 10 euros

Rashômon

Ces deux romans-graphiques sont inspirés librement des contes de Ryûnosuke Akutagawa.

Un bûcheron trouve le corps d’un samuraï, Takehiro, apparemment assassiné. Un brigan, Tajômaru, reconnait les faits et demande à être pendu. Masago, la veuve du samuraï, s’accuse également du meurtre. Takehiro, le mort, annonce par la voix d’une sorcière qu’il s’est suicidé... Qui dit la vérité ? Et s’ils disaient tous la vérité ? Alors il faudrait parler de vérités... A moins...A moins que la vérité n’ait ici que peu d’importance...Nos certitudes s’effondrent devant le jeu des apparences. Le réel n’est-il qu’illusion ? L’unique reflet d’un miroir à multiples facettes ? Rashômon est l’exploration de ces facettes.


Un extrait de Rashômon


Otomi



Pagination > 128 pages
Format fermé > 17 X 24
Impression intérieur > n&b
Papier intérieur > munken lynx 130 g
Impression couverture > quadrichromie
Papier couverture > carte 300 g
Pelliculage couverture > mat
Façonnage > broché avec rabats
Sortie > février 2009
ISBN > 978-2-35419-018-7
Prix > 15 euros

Otomi

"Otomi" est le second album inspiré des contes de Ryûnosuke Akutagawa.
Deux nouvelles composent ce roman-graphique.

Otomi Ueno, un quartier de Tokyo, est déserté pour cause de guerre prochaine. Otomi, une servante dévouée, revient chez sa maîtresse chercher Miké, le chat, oublié lors du départ précipité. Shinkô, un clochard, s’est installé dans la maison, pour s’abriter de l’orage. Miké, seul témoin, n’est-il qu’un prétexte, un enjeu, un moyen de pression ou un paravent dans le jeu subtil, érotique et violent des deux protagonistes ? - Le martyr Pourquoi Lorenzo, un jeune orphelin adopté par l’église de la Santa Lucia, se laisse accuser par une jeune fille de l’avoir engrossée lors de relations coupables ? Quel secret cache-t-il pour accepter d’être humilié, exclu de l’église ? Et pire, accepter de vivre comme un paria sans même se justifier, alors qu’une flamme croyante brûle dans le coeur de Lorenzo. Le violent incendie qui va ravager Nagasaki, apportera un dénouement aussi spectaculaire qu’inattendu. - Avec ces deux nouvelles adaptations des contes de Akutakawa Ryünosuke, le jeu des apparences bat à nouveau son plein, et on découvre que celui qui avance masqué n’est pas forcement celui qui porte un déguisement.


Un extrait d’Otomi