Yêu yêu Saïgon

Eco



Pagination > 112 pages
Format fermé > 17 X 24
Impression intérieur > n&b
Papier intérieur > Munken print 115 g
Impression couverture > quadrichromie
Papier couverture > carte 275 g
Pelliculage couverture > mat
Façonnage > broché avec rabats
Sortie > novembre 2009
ISBN > 978-2-35419-027-9
Prix 10 ans > 10 euros

Saïgon : chroniques vietnamiennes.
C'est un récit autobiographique sur mon expérience en tant qu'auteur de bande dessinée Belge pour l'éditeur vietnamien " TRE ".

"Le récit commence en juillet/août 2007 à Saigon quand n’ayant pas trop de nouvelles de mes projets en France je décide de proposer une série mettant en scène un super héros vietnamien. C’est aussi à ce moment que je démarche plusieurs revues et journaux en vue d’y faire des illustrations. Après plusieurs rendez-vous foireux et contacts qui ne mènent nulle part, je publie enfin des dessins dans le bimensuel « Lang cuoi » et dans la revue d’humour « Tuoi tre cuoi » qui fait partie d’un grand groupe éditorial. Puis dans un quotidien et une revue dominicale. Je passe pas mal de temps à faire des dessins humoristiques, je dois m’adapter car tout ce qui me semble drôle ne l’est pas toujours pour les Vietnamiens : on ne dessine pas un individu qui traverse les rues pleines de motos de Saigon en sautillant sur la tête des automobilistes !!! La tête est sacrée !!! Après avoir proposé mon projet « Red Shadoow » à l’éditeur « Kim Dong » qui ne donne pas suite, il est accepté par un autre éditeur « TRE ». Entre les directeurs de revues qui découpent au cutter dans mes originaux, les parties de dessins qu’ils veulent publier et les réunions chez l’éditeur TRE pour rendre mon projet de comics « conforme au parti du peuple vietnamien » je me suis dit qu’il y avait vraiment des choses à raconter. Je vis dans le district de Thu Duc où il n’y a pratiquement pas d’étrangers, je suis « l’attraction » dès que je vais manger ou faire une course dans le coin. Mais je dois aussi faire profil bas car dans chaque quartier il y a un responsable qui doit signaler toute anomalie, problème de voisinage ou personne non-inscrite vivant dans le quartier à la police….. Quelques personnages récurrents comme Sam, un Américain qui « traîne » au Vietnam depuis des années et qui s’est retrouvé « coincé » entre les mains de la mafia locale. Le récit est également rythmé par des petites séquences de 1 à 3 pages traitant de choses drôles, touchantes, pittoresques,… "