Virginia Hill, journal d'une affranchie

mkdeville – Christophe Girard

Convoquée en 1951 par la commission du sénateur Kefauver, Virginia Hill arrive sous les flashs des photographes et les caméras de télévision. Une vraie star.

Le « show » démarre et Virginia qui a toujours voulu être une actrice ne boude pas son plaisir. Loin des clichés habituels de mafieux à tête de tueurs, l’Amérique médusée, découvre une charmante et pulpeuse jeune femme qui sera instantanément surnommée par la presse :

« La reine des truands ».

Son témoignage à l’audience vise à établir l’origine présumée douteuse de ses importants revenus, mais la commission veut surtout la faire « balancer » ses relations amicales.

Et quelles relations ! Tout le gratin de la pègre.

Joe Epstein, Joe Adonis, Meyer Lansky, Franck Costello, Johnny Roselli et bien sûr le tueur vedette de la Murder inc, Benjamin « Bugsy » Siegel.
Elle les connaît tous, elle a été la maîtresse de la plupart d’entre eux, et fait unique pour une femme, elle a participé activement à leurs affaires. Blanchiment d’argent, trafic de drogue.

Pleine d’assurance et de morgue, elle s’installe pour son témoignage, mais elle n’a rien vu, rien entendu.

Quand les gars parlaient business ? elle allait lire un magazine.
On lui donnait beaucoup d’argent ? Des donations.
Elle gagne toujours aux courses ? La chance !

Elle fanfaronne, mais elle sait qu’elle a plus à craindre de ses amis que de la justice si elle ne met pas en pratique la règle n°1 des affranchis :

SE TAIRE…

 

Pagination > 224 pages
Format fermé > 17 X 24
Impression intérieur > bichromie
Papier intérieur > munken print 150 g
Impression couverture > quadrichromie
Papier couverture > Rives Tradition 320g
Pelliculage couverture > mat
Façonnage > broché, cousu, collé
Sortie > 15 février 2018
ISBN > 978-2-35419-099-6
Prix > 21,50