A hauteur d’Homme

16.00

Catégorie : Étiquette :

Ce récit graphique est celui d’un homme à genoux dans une rue passante. Un SDF.

Il reste invisible tout au long des pages, car ces pages sont composées uniquement de ce qu’il voit : le spectacle de la rue.
Par bribes, cet homme nous donne à connaitre ce qu’il était.
Avant sa chute, il était mari et père et il était astronome amateur. Il contemplait sa femme et sa fille, il contemplait le mouvement des corps célestes.
A présent il regarde d’autres corps en mouvement : la trajectoire des passants. Il regarde des couples qui se retrouvent, qui se séparent, il regarde des parents, des enfants. Autant de fragments de vies qui lui rappellent la sienne, les jours heureux et le drame qui l’a amené là, assigné à ce bout de trottoir.
Au début du récit, il guette quelques intéractions, obtient quelques regards, quelques pièces, quelques sourires. Puis, il perd tout échange, perdu dans son monde intérieur, un monde contemplatif, un monde sombre traversé de quelques lumières et de rares espérances.

Cet album ne pose aucun jugement. Pas plus sur cet homme que sur les passants, que ceux-ci soient des silhouettes furtives ou qu’ils s’arrêtent un instant, qu’ils soient indifférents ou qu’ils lui rendent son regard.
C’est le regard qui a été à l’origine de ce projet.

  • Un travail très personnel d’un auteur très connu pour ses nombreux albums publiés chez Glénat.
  • Une journée à travers les yeux d’un sdf.
  • Des passants indifférents, des regards furtifs, des morceaux de vie, des pas lents, des pas pressés … toute une vie en mouvement se déploie devant un homme à terre que l’on ne voit jamais.
  • Ce récit, par son texte et ses images, est entièrement et absolument subjectif. L’unique point de vue est celui de cet homme à terre.

Régis Penet est l’auteur de « Fleurs Carnivores », « Marie des Loups », « les Nuits Ecorchées », « Lorenzaccio », « Koba » (scénario Dufaux) chez Delcourt, de la série « Roma » (scénario Chaillet, Adam, Boisserie, Convard), d’ « Antigone », réalisé à l’huile sur bois et librement inspiré de Sophocle chez Glénat. Il publie en 2018  » La Tomate  » (scénarisé avec Anne-Laure Reboul, son épouse ), et en 2019 « La Marche  » (toujours avec Anne-Laure Reboul ), chez Vents d’Ouest, son premier album en noir et blanc.

Revue de presse

Dimensions 22 × 29 cm
Pagination

80 pages

Format

22 cm x 29 cm

Impression intérieur

Noir & Blanc

Papier intérieur

Offset 150g

Impression couverture

Quadrichromie

Couverture

Rives Tradition 320g

Pelliculage couverture

Vernis Mat

Façonnage

Broché

Sortie

18 février 2021

Isbn

978-2-35419-114-6