Le Linceul du Vieux Monde | 1. La révolte des canuts

15.00

22 novembre 1831, les prémisses de la révolte

A Lyon, l’industrie dominante est le tissage de la soie, un produit de luxe qui assure les 2/3 des exportations françaises et 90% de la production mondiale. Les ouvriers de la soie qu’on appelle  » canuts  » sont exploités de telle manière que même certains affairistes sont choqués par les conditions de travail abominables des canuts. Les 15 heures de travail journalier leur assurent à peine de quoi survivre. Mais la loi du profit est supérieure et sous prétexte d’une concurrence chinoise à peine émergeante, le patronat « les fabricants » décident en novembre 1831 de baisser les salaires.
Le 21 novembre, les canuts cessent le travail et descendent dans la rue manifester pacifiquement. La garde nationale, milice tenue par les fabricants, tire sur la foule. C’est le début de l’émeute puis de la révolution. Après 3 jours de combats et plus de 600 morts, les canuts sont maîtres de la ville. Que vont-ils faire du pouvoir ?
C’est une histoire pleine de peine, de haine et de sang, traîtée pratiquement heure par heure, à l’origine des mouvements ouvriers : syndicats, mutuelles, caisses de secours, anarchisme et communisme. Karl Marx, fortement impressionné par cette révolte, rejoint les communistes à Paris en 1847 et écrit le manifeste du parti communisme en 1848.

L’album est préfacé par David Kimelfeld , maire du 4ème arrondissement de Lyon et Jean Truc, adjoint au patrimoine de Lyon.

Pagination

96 pages

Format

22 cm x 29 cm

Impression intérieur

Quadrichromie

Papier intérieur

Arcoset 140g

Impression couverture

Quadrichromie

Couverture

Rive Tradition 300g

Pelliculage couverture

Vernis Mat

Façonnage

Broché

Sortie

février 2013

Isbn

978-2-35419-059-0